Les folles rémunérations des chefs d’orchestre

Par Antoine Pecqueur

En France, les salaires des chefs sont financés en grande partie par l’argent public et se rapprochent de ceux des grands patrons, avoisinant parfois le million d’euros annuel. Un système qui fonctionne avec des contrats opaques et une bonne dose d’« optimisation » fiscale. Une enquête du numéro 8 de la Revue du Crieur, disponible en librairies et Relay.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Au début de l’été se sont succédé à Aix-en-Provence les « Rencontres économiques», sorte de mini-Davos provençal, et les journées « Accord majeur» réunissant le secteur de la musique classique. Les ministres respectifs ont fait le déplacement: Bruno Le Maire aux premières (du 7 au 9 juillet) et Françoise Nyssen aux secondes (les 10 et 11 juillet).