Vivre sa vie: l’autobiographie de Deborah Levy

Par

Vous ignorez qui est Deborah Levy ? Plus pour longtemps. Ce que je ne veux pas savoir et Le Coût de la vie – les deux premiers volumes de son autobiographie – viennent d’être traduits, et c’est splendide.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Tout commence comme ça : Deborah Levy constate que lorsqu’elle se retrouve sur des escalators qui montent, elle se met à pleurer. « La descente se passait bien, mais quelque chose dans mon immobilité et le mouvement ascendant provoquait cette réaction. » En bonne logique, elle décide de pousser l’expérience et de prendre l’avion.