Paul Mattick, ouvrier, chômeur et penseur de la crise du capitalisme

Par

Ouvrier allemand ayant, adolescent, participé à l’agitation ouvrière des années 1920, Paul Mattick a émigré aux États-Unis et prit part aux mouvements des conseils de chômeurs à Chicago. De cette expérience est née une des pensées marxistes les plus originales du XXe siècle.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le 1er décembre 1932, le Loop, le quartier des affaires de Chicago, est envahi par une foule de près de 25 000 personnes. Le nombre de manifestants est déjà inhabituel, au point que la police, qui avait prévu un dispositif léger, avec des agents isolés les uns des autres, est vite débordée. À l’issue de cette « marche de la faim » de plusieurs kilomètres, le nombre de protestataires a doublé. Les organisateurs eux-mêmes sont surpris. La manifestation a débordé les habituels cercles militants.