Les futurs chahutés de la monnaie

Par

Cryptomonnaies, ébranlement de la domination du dollar, changement climatique… l’environnement monétaire auquel nous étions habitués est chamboulé de toutes parts. Les choix à venir nous concernent tous, insistent dans Le Futur de la monnaie les économistes Michel Aglietta et Natacha Valla.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis des décennies, la monnaie a été un des angles morts des économistes orthodoxes et des politiques. Parce que les marchés sont censés être parfaitement efficients, selon la théorie néolibérale, la monnaie est supposée être « neutre », c’est-à-dire que les politiques monétaires n’ont aucune influence sur les choix collectifs, sur les échanges et les cadres économiques, et inversement. Mille exemples apportent la démonstration du contraire. Il suffit de voir le rôle pris par les banques centrales depuis la crise financière de 2008 – et même avant – pour mesurer l’inanité de cette conception : partout la monnaie revient avec force et rappelle combien elle est politique.