Grèce: dernière aide avant la sortie ?

Par

Le gouvernement grec remboursera bien la BCE le 20 août, comme prévu, grâce à une émission obligataire arrangée. Mais ce répit risque d’être de courte durée. Tout se met en place pour sortir la Grèce de la zone euro, au moment où celle-ci est aspirée par la dépression.

 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Rassurez-vous. Tout se passera bien.» Lundi 13 août, des fonctionnaires de la commission européenne envoyaient les messages les plus réconfortants sur la prochaine émission obligataire de la Grèce. Mardi, Athènes devait lever plus de 3,1 milliards d’euros en bons du Trésor à très court terme pour faire face à ses besoins urgents, en attendant les 31,5 milliards d’euros promis dans le cadre de son deuxième plan de sauvetage. Comme prévu, tout s’est bien passé : le gouvernement grec a réussi à lancer la plus grosse émission obligataire depuis deux ans. Il a levé plus de 4 milliards d’euros, au taux de 4,43% à quatre mois. Les fonctionnaires seront payés, surtout l’échéance obligataire du 20 août, date à laquelle la Grèce doit rembourser 3,2 milliards d’euros à la Banque centrale européenne, sera bien honorée.