Des entreprises utopiques contre le chômage de longue durée

Par

Dans dix territoires français, une expérimentation radicale est en cours : au lieu de payer leurs indemnités ou leurs minima sociaux à des chômeurs de longue durée, l’État prend en charge leur salaire. Les ex-demandeurs d'emploi travaillent dans des entreprises au service de la collectivité. Ces « entreprises à but d'emploi » ouvrent leurs portes au public ce 25 janvier.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Journée portes ouvertes sur un petit bout d’utopie concrète. Ce jeudi 25 janvier, dix entreprises très spéciales se dévoilent au public. Ces « entreprises à but d’emploi » (EBE) ont été créées ces derniers mois un peu partout en France, dans le cadre de l’expérimentation « Territoires zéro chômeur de longue durée ». L’idée est simple et percutante. Au lieu de prendre en charge le coût du chômage de longue durée et de ses conséquences sanitaires et sociales, la collectivité pourrait investir cet argent pour payer des salaires à ces personnes, afin qu’elles puissent travailler au service de leur environnement direct sans entrer en concurrence avec les entreprises locales.