SNCM: le gouvernement hérite d'un dossier explosif

Par et

L'ombre de la mafia, des soupçons de corruption, de l'affairisme politique... Sur fond d'amende monstre infligée par Bruxelles et de plan social négocié en juin, la compagnie marseillaise, qui assure les liaisons maritimes avec la Corse, devient pour le gouvernement un dossier ultra-sensible. Une commission d'enquête vient d'être lancée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un dossier dit « sensible », qui pourrait bien éclater à l'automne. Depuis plusieurs semaines, l’Élysée et Matignon, de concert avec le ministère des transports, suivent de très près l’avenir de la Société nationale Corse Méditerranée (SNCM), sous le coup d'une amende infligée en mai par la commission européenne.