Services à la personne : inflation et hausse du Smic freinent les négociations salariales

Les revalorisations automatiques du Smic chamboulent les négociations salariales dans certaines branches, sommées de se mettre en conformité avec le salaire minimum. Dans le secteur des services à la personne, où tous les échelons sont sous le Smic, les discussions patinent.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Cinq mois de négociations, trois hausses du Smic et autant de remaniements de propositions… pour une issue encore incertaine. La dernière séance de discussions sur les revalorisations de salaires – et d’indemnités kilométriques – dans la branche des entreprises de services à la personne a tourné court, mercredi 27 avril 2022. Ces négociations, obligatoires dans chaque secteur, réunissent syndicats et patronat pour définir les salaires minimums, applicables à l’ensemble de la profession.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal