Espionnage: l'ancien patron d'Ikea France mis en disponibilité

L'ancien patron d'Ikea France, Jean-Louis Baillot, a été mis en disponibilité mercredi, à la suite des révélations de Mediapart. Une ancienne directrice des ressources humaines de la filiale française a subi le même sort. Il s'agit de «mieux pouvoir coopérer avec les autorités (judiciaires)», affirme l'actuel directeur général d'Ikea France. Lundi, Mediapart révélait que les méthodes employées par le groupe pour fliquer ses salariés étaient, dans un cas au moins, connus de Jean-Louis Baillot et de sa DRH.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Le patron d’Ikea France, Jean-Louis Baillot, a lui-même cautionné et supervisé l’espionnage d’au moins une salariée. Mercredi 7 mars, à la suite des révélations de Mediapart, le groupe a annoncé qu'il le mettait en disponibilité, ainsi que son ancienne directrice des ressources humaines.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal