Baupin quitte la vice-présidence de l’Assemblée, EELV en plein trouble

Après la publication de notre enquête, le député Denis Baupin a démissionné de la vice-présidence de l’Assemblée. « Je fais confiance à mon mari. Ce sont des faits d’une extrême gravité, et s’ils sont avérés, il faut que ce soit réglé devant la justice », a déclaré mardi Emmanuelle Cosse. À gauche, plusieurs responsables politiques indiquent que « beaucoup savaient depuis des années ». À droite, Nathalie Kosciusko-Morizet estime que « c’est un problème qui existe dans la politique, toutes tendances confondues ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est son avocat qui l’a annoncé. Après la publication de l’enquête de Mediapart et de France Inter sur des cas d’agression et de harcèlement sexuels, le député Denis Baupin a démissionné lundi de la vice-présidence de l’Assemblée nationale. Une fonction qui lui permettait, depuis 2012, de présider certaines séances.