Les Balkany s’accrochent à leur moulin de Giverny

Patrick et Isabelle Balkany vont contester la « confiscation de l’usufruit » de leur luxueuse résidence principale en Normandie, prononcée lundi 9 janvier par la cour d’appel de Paris. Quant au risque d’un retour en prison, il semble s’éloigner. Mediapart a consulté l’intégralité de la décision.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Affaire Balkany, saison 10, épisode 4. Lundi 9 janvier, la cour d’appel de Paris a rendu sa décision sur les peines à prononcer contre Patrick Balkany, 74 ans, et son épouse Isabelle, 75 ans. Déjà reconnus coupables définitivement de fraude fiscale et de blanchiment aggravé, l’ex-maire (LR) de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) et son ancienne première adjointe avaient toutefois obtenu en juin 2021 de la Cour de cassation que les sanctions pénales et les intérêts civils les concernant soient réexaminés.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal