Les fonctionnaires dans la rue contre le «projet de société» du gouvernement

Les syndicats ont rassemblé des dizaines de milliers de personnes mardi, en France, pour défendre la fonction publique. Dans la rue, les manifestants ont dénoncé les mesures d'austérité du gouvernement et l'état du service public. Mais ils sont divisés pour la suite.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ils étaient tous là. Ils ne sont pas restés longtemps côte à côte, mais l’image est si rare qu'elle est à noter. Mardi 10 octobre à Paris, les représentants des neuf grands syndicats ont défilé ensemble, en tête du carré officiel, pour protester contre la politique du gouvernement envers les 5 millions de fonctionnaires. Soigneusement séparés par plusieurs manifestants, mais alignés derrière la même banderole défendant un « service public de progrès social » : Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT – il ne s’est montré que quelques dizaines de minutes –, Pascal Pavageau, le numéro 2 de Force ouvrière et successeur désigné de Jean-Claude Mailly, Véronique Descacq, la secrétaire générale adjointe de la CFDT, aux côtés de Luc Bérille de l’Unsa, de Bernadette Groison de la FSU et des représentants de la CFE-CGC, de Solidaires, de la CFTC et de la Fédération autonome de la fonction publique. Les neuf syndicats n'avaient pas fait d'appel commun depuis 2007.