De la Convention citoyenne aux régionales : des candidats pour « poursuivre l’action climatique »

Treize personnes, sur les 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat, sont candidates aux élections régionales. Pour la plupart néophytes en politique, elles se présentent sur des listes écologistes, La France insoumise, ou encore La République en marche. Avec la volonté de ne pas se contenter de la décevante loi « climat ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Quand William Aucant découvre, lors du premier week-end de la Convention sur le climat, l’ampleur de l’effort à fournir pour enrayer le dérèglement climatique, il se prend une claque : dans les trente prochaines années, il faudrait que l’on diminue nos émissions de carbone de 12 tonnes par an et par habitant à 2 tonnes. Ce choc, il ne s’en est pas remis.