Un week-end sur Twitter et dans la presse, chronique du sexisme ordinaire

Par et

Alors que l’Assemblée examine lundi le projet de loi sur la lutte contre les violences sexistes et sexuelles, sept mois après l’affaire Weinstein, plusieurs événements récents relatés dans certains médias ont déclenché sur le réseau social des commentaires symptomatiques d’une incompréhension du sujet.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il y a le débat législatif, et le contexte dans lequel il s’inscrit. Alors que le débat se poursuit à l’Assemblée nationale sur le projet de loi contre les violences sexistes et sexuelles, modifié dans la foulée du mouvement #metoo et #balancetonporc, la prise de conscience de l’ampleur du phénomène, et des ravages qu’il provoque dans l’ensemble de la société, n’a sans doute jamais été aussi élevée. Mais elle s’accompagne de résistantes tout aussi présentes, sur l’air de « on ne peut plus rien à dire » à la minimisation d’une agression sexuelle en passant par les attaques sexistes sur les réseaux sociaux. Récit d’un week-end ordinaire en France.