Les personnels de Sciences-Po réclament la démission des dirigeants

Par

Réunis ce mercredi en assemblée générale, plus d'une centaine de salariés de Sciences-Po ont voté une résolution demandant la démission de Jean-Claude Casanova et Michel Pébereau. La procédure de passage en force pour imposer leur candidat Hervé Crès à la tête de l’école est pour eux nulle et non avenue.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans le feuilleton qui agite leur école depuis des mois, on ne les avait jusqu’ici pas beaucoup entendus. Les personnels de Sciences-Po, toutes catégories confondues, enseignants chercheurs et personnels administratifs, se sont réunis ce mercredi en assemblée générale pour définir, pour la première fois, une position collective face à la grave crise que traverse l’institution. La récente désignation au forceps d'Hervé Crès pour succéder à Richards Descoings ne passe toujours pas.