La grève dans un studio de jeu vidéo parisien atteint son premier mois

Par

C’est la plus longue mobilisation d’un secteur peu habitué aux revendications collectives. Une quinzaine de salariés d’Eugen Systems sont en grève pour que leur entreprise respecte les dispositions légales sur leurs salaires. La direction rejette toujours leurs demandes et active ses réseaux.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un mois de grève, et une situation bloquée. Une petite quinzaine de salariés du studio de jeu vidéo parisien Eugen Systems sont toujours mobilisés, quatre semaines après avoir lancé leur mouvement, le 14 février. Une première en France pour ce milieu si peu enclin aux revendications collectives, comme nous l’avons détaillé dans notre récente enquête sur les conditions de travail dans le secteur. La dernière grève dans un studio de jeu vidéo remontait à 2011 et avait duré une dizaine de jours. La situation semble bloquée, rien n’ayant évolué depuis un mois.