Une filière néonazie au sein de l’armée française

Mediapart révèle une cinquantaine de nouveaux cas de militaires néonazis. Des hommes qui n’hésitent plus à afficher leurs convictions à l'intérieur de leurs casernes ou lors de missions menées par l’armée française. « Les éléments soulevés par l’enquête de Mediapart sont très graves », reconnaît le ministère des armées.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En décembre 2019, le caporal Nikita H. partage sur son compte Instagram, qui comptabilise plus d’un millier d’abonnés, une vidéo compilant des souvenirs de sa participation à l’opération « Harpie » visant à lutter contre l’orpaillage illégal en Guyane. On voit ce membre de la Légion étrangère d’origine ukrainienne en tenue de combat, écartant des lianes, traversant des rivières dans la jungle amazonienne.