Parité, ministère des droits des femmes... Et après ?

Par

En respectant une parité parfaite et en créant un ministère des droits des femmes, François Hollande a envoyé un message positif aux associations féministes. En priorité, ces dernières attendent une nouvelle loi contre le harcèlement sexuel.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En 1981, François Mitterrand avait transformé le secrétariat d’État aux femmes en ministère des droits de la femme. Trente ans plus tard, François Hollande vient de placer Najat Vallaud-Belkacem à la tête du tout nouveau ministère des droits des femmes. Le président de la République a également tenu l'un de ses engagements de campagne en respectant une parité parfaite femmes-hommes pour les dix-sept ministres de plein exercice et les dix-sept ministres délégués. Une première sous la Ve République. Et un message positif adressé aux associations féministes.