Football Leaks: Angel Di Maria blanchi par la justice française

Par et

L’attaquant argentin, visé par une enquête judiciaire à la suite de nos révélations, n’a pas commis de fraude fiscale en France : il a déclaré tous ses revenus et payé ses impôts lors de ses saisons au PSG. Tout en conservant, légalement désormais, la société offshore qui lui a servi à tromper le fisc en Espagne.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Si Angel Di Maria a trompé le fisc espagnol, il a payé normalement ses impôts en France. Visé par l’enquête pour « blanchiment de fraudes fiscales aggravées » ouverte en décembre 2016 par le parquet national financier à la suite des révélations de Mediapart issues des documents Football Leaks, l’attaquant argentin du PSG, dont le domicile avait été perquisitionné en mai 2017, s’est vu signifier l’abandon des poursuites à son encontre. L’information a été annoncée par son avocate le 22 décembre dernier et confirmée à Mediapart de source judiciaire.