À La Souterraine, la résignation le dispute à la colère

Dans cette petite ville de la Creuse, ménages et artisans subissent l’inflation et la hausse des prix de l’énergie et du carburant. Alors on bricole pour adoucir le quotidien. Si des mobilisations contre la réforme des retraites se profilent, nombre d’habitants sont encore dans l’expectative.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

La Souterraine (Creuse).– 476 euros. Gilbert, technicien de maintenance à La Souterraine Industry (LSI), ex-GM&S, vient de recevoir sa facture de gaz du trimestre. « Avant » l’inflation et les hausses de prix diverses, il payait environ 300 euros. Mais la prochaine risque d’être encore plus douloureuse, le prévient Patrick Brun, outilleur et délégué CGT dans le local syndical. Faire attention est devenu un mot d’ordre.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal