La confrontation entre Niel et Kretinsky autour du «Monde» se durcit

Par

Le rachat, révélé par Mediapart, des parts de l’espagnol Prisa dans le groupe Le Monde par Pigasse et son allié Kretinsky est perçu par la direction du journal et la Société des rédacteurs comme « un acte hostile ». Le patron de Lazard est pressé de ratifier le droit d’agrément, qui offre au « pôle d’indépendance » un pouvoir de veto sur l’arrivée de tout nouvel actionnaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une nouvelle crise couvait depuis plusieurs mois, et elle est maintenant sur la place publique : la Société des rédacteurs du Monde et la direction du journal ont fait savoir, mercredi 17 juillet, dans des termes très voisins, leur inquiétude, et même leur indignation, après l’annonce de la montée au capital du groupe Le Monde de leur nouvel actionnaire tchèque Daniel Kretinsky, qui a par ailleurs pris le contrôle ces derniers mois d’une partie des magazines du groupe Lagardère, puis du magazine Marianne (lire ici).