Les partis de gauche opposés à la Primaire populaire durcissent le ton

Alors que le vote d’investiture de la Primaire populaire, qui compte déjà 288 000 inscrits, a lieu entre le 27 et le 30 janvier, les coups pleuvent sur cette initiative citoyenne qui inspire de plus en plus de défiance aux formations politiques. 

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

La neige craque sous les pas d’Arnaud Montebourg. Dans une vidéo tournée à Bibracte, sur le mont Beuvray – son Aventin personnel, où il avait esquissé son « grand projet alternatif » en 2016 –, le candidat de la « Remontada » a annoncé ce 19 janvier son retrait de l’élection présidentielle. Prenant acte de l’échec de sa tentative de réunir la gauche autour d’un programme commun, il affirme qu’il ne soutiendra aucune candidature.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal