Violences sexuelles: un conseiller régional RN est mis en cause pour la deuxième fois

Par et

Une collaboratrice du groupe RN au conseil régional d’Île-de-France a porté plainte pour harcèlement moral et sexuel, et pour agression sexuelle contre un élu frontiste, Pierre-Charles Cherrier, intime de la famille Le Pen. Marine Le Pen avait refusé de le sanctionner après une première alerte en 2017. Le parti l’a cette fois exclu, arguant d’une « une configuration différente ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cette fois, le Rassemblement national n’a eu d’autre choix que de l’exclure de son groupe au conseil régional d’Île-de-France. Pierre-Charles Cherrier, élu RN, est accusé par une collaboratrice de harcèlement sexuel, moral, et d’agression sexuelle. Intime de la famille Le Pen, il avait échappé à toute sanction jusque-là, malgré une première plainte, révélée par Le Monde et Mediapart en 2017.