Notre enquête sur France Télévisions: la justice donne raison à Mediapart

Par et
Les sociétés France Télévisions et France Télévisions Publicité nous avaient assigné devant la justice, samedi 20 février. Elles demandaient le retrait immédiat des trois documents confidentiels mis en ligne, la veille, dans le cadre de notre enquête sur les conditions de la privatisation de la régie publicitaire de la télévision publique. La justice a donné raison à Mediapart. Le tribunal a jugé que cette demande «représenterait une restriction excessive et disproportionnée à la liberté d'informer». Il a en outre condamné les deux sociétés au paiement de 3.000 euros à Mediapart.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les sociétés France Télévisions et France Télévisions Publicité avaient assigné Mediapart devant la justice, samedi 20 février. Elles demandaient le retrait immédiat des trois documents confidentiels mis en ligne, la veille, dans le cadre de notre enquête sur les conditions de la privatisation de la régie publicitaire de la télévision publique. La justice leur a donné tort et a donné raison à Mediapart, défendu par Mes Jean-Pierre Mignard et Emmanuel Tordjman. Sous la présidence d'Emmanuel Binoche, le tribunal de Paris a jugé que cette demande «représenterait une restriction excessive et disproportionnée à la liberté d'informer». Il a en outre condamné les deux sociétés au paiement de 3000 euros à Mediapart au titre des frais de justice.