Contre la panique qui égare, la raison qui protège

Par et

Depuis l’infâme assassinat de Samuel Paty par un terroriste islamiste à Conflans-Sainte-Honorine, la France fait face à la panique morale de ses élites politiques et médiatiques. Jusqu’à l’exécutif qui, après les effets d’annonce débridés du ministre de l’intérieur, vient de désavouer l’Observatoire de la laïcité, représentant d’une vision apaisée des valeurs de la République.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis l’effroyable décapitation de l’enseignant Samuel Paty par un terroriste islamiste, vendredi 16 octobre, à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), la France doit à nouveau subir la panique morale d’une grande partie de ses élites politiques et médiatiques.