Au programme (15). L'évasion fiscale indiffère la droite

Par

Pour beaucoup de candidats, la lutte contre la fraude et l'évasion fiscales tient surtout de la déclaration d'intention. François Fillon a même enterré la question. Seuls Benoît Hamon, Jean-Luc Mélenchon et Jacques Cheminade ont un programme détaillé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il y a des silences qui en disent plus que de longs discours. Le chapitre sur l’évasion fiscale dans le programme de François Fillon est de ceux-là : il n’existe pas. Le candidat de droite qui ne cesse de  dénoncer une « France en faillite », de se prononcer en faveur de l’orthodoxie budgétaire, d’annoncer du sang et des larmes au pays, n’a pas un mot contre l’évasion fiscale. Si François Fillon juge important de consacrer un long chapitre sur la chasse, il n’est manifestement pas de ceux qui sont prêts à se lancer dans la chasse aux fraudeurs financiers.