Hauts fonctionnaires, cadres sup’ et déçus de la droite : enquête sur les premiers cercles d’Éric Zemmour

Alors qu’Éric Zemmour a promis samedi 22 janvier, à Cannes, de réaliser « l’union des droites », Mediapart a eu accès à la liste interne des 1 000 « VIP » du lancement de sa campagne, en décembre. S’y dessine la sociologie des sympathisants choyés par son parti, Reconquête! : une France issue de la grande bourgeoisie, CSP+ et masculine. Deuxième volet de notre enquête.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

« Unissons nos forces ! » Samedi 22 janvier, en meeting à Cannes, Éric Zemmour a appelé à « abolir le cordon sanitaire » entre droite et extrême droite. S’adressant à ceux qui ont « cru en Le Pen, Pasqua, Seguin, Villiers ou Sarkozy », ceux qui sont « patriotes, indépendants ou républicains », il a promis de réaliser l’« union des droites », alors que trois figures du Rassemblement national viennent d’annoncer leur ralliement.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal