Une usine en France: quand le repreneur défaille, nouvelles inquiétudes sur l’emploi

Par

Mediapart s’attache au sort des « Sapag », salariés de l’usine Pentair, à Ham dans la Somme. Après un long combat pour éviter les licenciements, les 130 salariés de cette robinetterie industrielle ont finalement vu leur usine rachetée fin 2016 par le groupe picard Altifort. Ce dernier vient d’être placé en redressement judiciaire, après s’être illustré dans le dossier de l’aciérie Ascoval.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En 2016, nous avions mené la chronique d’une « usine en France », suivant la fermeture puis la reprise du site de robinetterie industriel Pentair, dans la commune de Ham, dans la Somme. Le groupe qui s’était porté à son secours, Altifort, vient d’être placé en redressement judiciaire, ce qui fragilise tout l’édifice, à peine plus de trois ans après une longue bataille des ouvriers pour sauver leur emploi (lire cet article sur « le combat des Sapag »).