L'enquête sur la mort d'un livreur de la Poste est toujours en cours

Par

À 34 ans, Seydou Bagaga est tombé dans la Seine alors qu'il livrait des colis pour La Poste. Il en est mort. Il n'était pas employé directement par le groupe mais par un prestataire... et n'était pas déclaré.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il est mort pour un colis. Une mort absurde, mystérieuse, qui éclaire cruellement la nouvelle organisation du travail à La Poste (lire le premier volet de notre enquête), même si l’entreprise jure n’avoir rien à se reprocher dans cet accident. Le 15 décembre, comme l’a révélé Le Parisien, Seydou Bagaga, un Malien travaillant pour la société DNC Transport, prestataire de La Poste, s’est noyé dans la Seine alors qu’il livrait un colis à un client logeant dans une péniche à quai à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). Repêché par les pompiers, il est décédé à l’hôpital le 8 janvier sans être sorti du coma. Âgé de 34 ans, il avait une femme et un bébé de onze mois.