L’institut pour enfants handicapés de Cayenne, un huis clos où «rien ne fonctionne»

Par

Suivi médical approximatif, défaut de surveillance, traitements de faveur pour certains personnels : le seul établissement public de Guyane accueillant des jeunes en situation de handicap fait défaut à tous les étages. Avec des conséquences graves pour certains enfants. « Si l’Inspection générale des affaires sociales vient, elle ferme », nous confie l’administrateur provisoire. Enquête.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cayenne (Guyane).– Parce qu’il accueille habituellement 133 jeunes en situation de déficience mentale, souffrant de troubles moteurs, psychologiques ou du langage, l’institut médico-éducatif départemental (Imed) de Cayenne devrait être un refuge empreint de sérénité. Mais c’est une poudrière.