Pour les parlementaires de gauche, «il y a de moins en moins de contre-pouvoirs»

Par et

L’Élysée et Matignon ont brutalement désavoué la ministre de la justice pour la nomination du nouveau procureur de la République de Paris. À gauche, plusieurs parlementaires dénoncent une nouvelle dérive monarchique de la Ve République et s’inquiètent de l’indépendance de la justice.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est comme si les vieilles habitudes n’étonnaient plus personne, ou presque. La révélation de l’interventionnisme de l’Élysée et de Matignon dans le choix de plusieurs procureurs de la République et notamment celui, hautement stratégique, de Paris, n’a suscité que peu de réactions politiques.