Cette semaine dans «A l’air libre»

Par

Cette semaine, dans « À l’air libre », des enquêtes, des reportages, des interviews… et, surtout, un ton que vous n’entendrez pas ailleurs.

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

De l’article 24 à la question des violences et du racisme systémique. Semaine chargée et édifiante pour « À l’air libre ». Lundi, nous recevions Émilie Cariou, députée ex-LREM remontée contre ses anciens collègues qui s’apprêtaient à voter le lendemain une loi liberticide. Derrière l’article 24 se cache en effet un ensemble d’articles lançant la surveillance généralisée, notamment grâce aux drones, comme le montrait notre reportage dans la manifestation de samedi. Mardi, il était à nouveau question de maintien de l’ordre et de forces du désordre, après l’évacuation violente de la place de la République la nuit précédente. Gérald Darmanin, ministre de l’intérieur, est mis en cause. Tout comme son collègue à l’éducation, Jean-Michel Blanquer, pour son rôle dans la création du syndicat Avenir lycéen. 

Au lendemain du vote sur la loi Sécurité globale, nous recevions mercredi une députée LREM, Cécile Rilhac, qui a voté… contre le texte. Ce n’est pas la seule raison de son ressentiment sur la tournure illibérale du gouvernement. Enfin jeudi, nous recevions David Perrotin, qui venait de faire paraître la vidéo d’un homme noir roué de coups par la police. Sur notre plateau, Mame-Fatou Niang a pu donner de la profondeur pour faire comprendre comment cette affaire met au jour un racisme systémique dont la police n’est que la partie émergée de l’iceberg

Autant d’éléments à avoir en tête au moment où nous manifesterons de nouveau samedi.

 

Loi Sécurité Globale, violences policières, évacuation à Paris... Une semaine dans À l'air libre © Mediapart

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous