«StopCovid», un fiasco à la française

Par Clément Le Foll et Clément Pouré

L’application de traçage numérique multiplie les couacs depuis son lancement, jusqu’à l’aveu du premier ministre : Jean Castex ne l’a pas téléchargée, comme une immense majorité de Français. À l’heure où le Royaume-Uni lance son outil avec succès, Mediapart revient sur les raisons d'un échec, entre choix techniques et hésitations politiques.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jusqu’à la lie. Olivier Véran aura finalement été désavoué par ses propres collègues. Invité de l’émission « Vous avez la parole » jeudi dernier sur France 2, le premier ministre Jean Castex a concédé ne pas avoir téléchargé « StopCovid », l’application de contact tracing initiée par le gouvernement. Et lundi, dans les colonnes du Parisien, Éric Dupond-Moretti en a remis une couche : « Je ne l’ai pas téléchargée… mais un collaborateur l’a fait pour moi, un jeune geek. » Des couacs qui desservent le ministre de la santé chargé de promouvoir l’outil annoncé en avril dernier.