Recherche: François Hollande renonce en partie aux coupes budgétaires

Demandées par le gouvernement, des coupes de 256 millions d'euros dans le budget de l'enseignement supérieur et de la recherche ont provoqué l'indignation des chercheurs, dont sept prix Nobel et une médaille Fields qui dénoncent un « suicide scientifique et industriel ». Interpellé, François Hollande a annoncé lundi 30 mai qu'il renonçait en partie à ces restrictions, sans rassurer totalement la communauté scientifique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’imagination étant désormais au pouvoir à Bercy, les stratèges de l’économie et des finances ont lancé un nouveau concept de nature à « débloquer la France », comme dirait Emmanuel Macron : les vraies-fausses coupes dans le budget de la recherche. Après dix jours de polémique, François Hollande vient d'annoncer ce lundi 30 mai qu'il renonçait, à hauteur de 134 millions, à ces restrictions budgétaires.