«Encore un instant, Monsieur le bourreau!»

Par

La mise sur orbite présidentielle d'Emmanuel Macron, après Arnaud Montebourg et Benoît Hamon, porte un coup sans doute fatal à celui qui l'a fabriqué, François Hollande. Elle illustre aussi la fin d'un système politique à bout de souffle, celui de la Ve République. Ses acteurs épuisés, Hollande et Sarkozy en tête, croient encore pouvoir se sauver. Ils ont un pied sur l'échafaud.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Ce n'est pas seulement à la chute de la maison Hollande que nous assistons mais aux derniers jours de la Ve République », écrivait notre collaborateur Christian Salmon… dès mai 2014 (son article ici). Nous n'avons cessé à Mediapart de chroniquer la lente agonie de notre système politique, les excès destructeurs d'un présidentialisme sans contre-pouvoirs, la perversité d'institutions organisant l'irresponsabilité politique de nos dirigeants de droite comme de gauche, laissant ainsi toutes les marges de manœuvre à l'extrême droite.