Blanquer bouleverse l’école

Homme fort du gouvernement, le ministre de l’éducation nationale Jean-Michel Blanquer ambitionne de révolutionner l’école. Mais il est de plus en plus contesté et sa politique risque d’accroître drastiquement les inégalités qui minent déjà le service public français.

Jean-Michel Blanquer, «un conservateur 2.0» à l’Education nationale

Par
Jean-Michel Blanquer © Reuters Jean-Michel Blanquer © Reuters

Inconnu du grand public avant sa nomination, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’éducation nationale, est une figure familière dans la communauté éducative. Clivant et animé d’idées bien ancrées, cet homme dont la compétence est reconnue crispe ses adversaires par son dogmatisme et sa vision mécaniste de l’école. 

Jean-Michel Blanquer, le ministre qui fait passer les inquiétudes pour des «bobards»

Par

Le ministre de l’éducation nationale traverse une passe difficile. La contestation contre ses réformes s’amplifie et les principaux syndicats appellent à la mobilisation jeudi. Parents et enseignants font part de leurs inquiétudes face à des mesures déployées à toute vitesse. Las, Blanquer garde le cap et qualifie toutes ces interrogations de « bobards ».

Jean-Michel Blanquer fait sa crise d’autorité

Par

Port de l'uniforme, laïcité et interdiction du téléphone portable : cette semaine, Jean-Michel Blanquer a rouvert des débats populaires. En se positionnant sur ces questions, le ministre de l'éducation nationale affiche son autorité et sa fermeté. Et détourne les regards des points de discorde comme Parcoursup. 

«Mon école est par terre, c’est la faute à Blanquer!»

Par
Myrtille Renard, enseignante, et ses enfants. © FZ Myrtille Renard, enseignante, et ses enfants. © FZ

Pour la troisième fois en trois semaines, des enseignants sont descendus dans la rue jeudi pour protester contre le projet de loi sur l’école et la réforme du lycée et du baccalauréat. Le ministre essaie de calmer les esprits mais l’inquiétude grandit chez les parents qui commencent à se mobiliser aux côtés des enseignants.

Parents et enseignants tentent d’inventer une nouvelle forme de mobilisation contre Blanquer

Par

Cinq syndicats de l’éducation appellent à manifester contre les réformes portées par Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’éducation nationale. Peu à peu, à travers tout le territoire, naissent des collectifs pour lutter contre le projet de loi pour une école de la confiance votée en première lecture en février. Tous racontent comment ils doivent faire un travail de pédagogie important pour essayer de mobiliser. 

La réforme du lycée professionnel va renforcer sa relégation

Par

La réforme du lycée touche aussi les lycées professionnels. Mobilisés depuis plusieurs mois, les enseignants de ces établissements déplorent la baisse du nombre d’heures d’enseignements généraux.

«Ecole de la confiance»: l’Assemblée adopte le projet de loi Blanquer

Par

Adopté mardi par l’Assemblée nationale, le texte fourre-tout porté par le ministre Jean-Michel Blanquer entérine l'obligation d'instruction à 3 ans, prévoit de confier des missions d’enseignement à certains surveillants volontaires ou de créer des rapprochements entre écoles et collèges. L'opposition de gauche dénonce un texte qui aggrave les inégalités.

Loi sur l’école: les débats se déportent un peu plus sur la droite

Par

L’examen du projet de loi « pour une école de la confiance », porté par le ministre de l’éducation nationale, a débuté le 11 février. La tonalité conservatrice des débats sur l’uniforme, le drapeau ou la restriction de la liberté d’expression des enseignants est manifeste.

Réforme du lycée: le casse-tête des spécialités

Par

Les lycéens de classe de seconde sont en train de décider des enseignements de spécialité qu’ils suivront à partir de la rentrée. À mesure que la réforme se concrétise, les enseignants prennent conscience des implications de celle-ci et doivent composer avec certaines interrogations.

Les «stylos rouges» portent la contestation enseignante

Par
La bannière de la page Facebook des « stylos rouges ». © DR La bannière de la page Facebook des « stylos rouges ». © DR

Depuis presque un mois, des enseignants, de tous les degrés, ont créé un groupe Facebook qui agrège quelque 60 000 participants. Les revendications de ceux qui se sont baptisés les « stylos rouges » portent sur leur pouvoir d’achat et une volonté d’être mieux considérés par leur hiérarchie et le public. Tous disent aimer leur métier mais expliquent ressentir un malaise persistant.

A Créteil, les «stylos rouges» essaient d’inventer des nouvelles formes de lutte

Par

Une première assemblée générale des « stylos rouges » de l’académie de Créteil, ces enseignants en colère réunis dans un groupe sur Facebook, s’est tenue le 9 janvier pour réfléchir et décider de plusieurs actions à mener. Une large partie de la discussion a tourné autour de la question des « gilets jaunes » et de la nécessité de trouver une alternative à la grève. 

Tous les syndicats enseignants marchent dans la rue contre Blanquer

Par

Les syndicats de personnels de l’Éducation nationale appelaient à la grève lundi pour dénoncer les suppressions de postes dans l’Éducation nationale et leurs conditions d’exercice. Reportage.

Lycées bloqués à Paris: «Personne ne veut entendre ce qu’on a à dire sur le fond»

Par
Au lycée Arago. © FZ Au lycée Arago. © FZ

Depuis une semaine, les lycéens se mobilisent dans le sillage du mouvement des « gilets jaunes ». Ils protestent contre la réforme du baccalauréat et du lycée, contre Parcoursup et le Service national universel (SNU). Paroles de lycéens mobilisés.

Evaluations à l’école: Blanquer relance la course à la performance

Par
Jean-Michel Blanquer et Emmanuel Macron dans une école pour la rentrée scolaire. © Reuters Jean-Michel Blanquer et Emmanuel Macron dans une école pour la rentrée scolaire. © Reuters

C’est l’une des nouveautés de la rentrée : l’évaluation de tous les élèves de plusieurs niveaux est systématisée. Une ou deux fois par an, ils devront répondre à des tests nationaux standardisés. Ce dispositif vise à identifier les faiblesses et lacunes des élèves pour mieux les combattre selon le ministre de l’éducation nationale, mais peine à convaincre syndicats et enseignants.

Jean-Michel Blanquer veut (encore) changer la formation des enseignants

Par

Le premier ministre Édouard Philippe et le ministre de l’éducation nationale Jean-Michel Blanquer comptent réformer le système éducatif en s’inspirant des recommandations formulées par le Comité action publique 2022. Une refonte qui passe notamment par une évolution de la formation des enseignants.

Jean-Michel Blanquer imprime sa marque sur les programmes scolaires

Par

Le Conseil supérieur des programmes propose d’« ajuster » et de « clarifier » les programmes en vigueur à l’école élémentaire et au collège, afin de s’aligner sur la politique du gouvernement. Les derniers programmes ont été mis en place par la mandature précédente. Les fondamentaux chers au ministre sont mis en avant, sans surprise.

Christine Jarrige: «On se dirige vers la fin du service public de l’orientation scolaire»

Par
Mobilisation du Snes à Clermont-Ferrand le 3 mai © Snes / Twitter. Mobilisation du Snes à Clermont-Ferrand le 3 mai © Snes / Twitter.

Les centres d’information et d’orientation sont menacés, selon les syndicats, par un article du projet de loi « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel », examiné cette semaine à l’Assemblée nationale. Cette réforme prévoit le transfert de leurs compétences aux régions. Christine Jarrige, conseillère d’orientation-psychologue en Seine-Saint-Denis et membre du collectif des psychologues du Snes-FSU, revient sur l’inquiétude de ses confrères.

Collège et rythmes scolaires: le ministre Blanquer veut passer l’effaceur

Par
Jean-Michel Blanquer, le 24 mai 2017 © Reuters Jean-Michel Blanquer, le 24 mai 2017 © Reuters

Pour sa première rentrée en tant que ministre de l’éducation nationale, Jean-Michel Blanquer a partagé sa vision de l’école devant la presse. Il entend d’ores et déjà, seulement trois mois après sa nomination, défaire ce que la gauche a fait en matière d’éducation, au nom du « pragmatisme ».

Réforme du bac: les séries S, ES et L passent à la trappe

Par

Le nouvel examen, prévu pour la session 2021, consistera en quatre épreuves écrites et un oral. La part du contrôle continu sera augmentée, comme l’a expliqué le 14 février, le ministre de l'éducation nationale, Jean-Michel Blanquer. La fin des séries générales dessine un lycée à la carte.

Education: le ministre Blanquer bégaie

Par

Des référents laïcité dans les écoles, des cours d'instruction civique, l'interdiction des téléphones portables dans les écoles et collèges : le ministre de l’éducation nationale vient de faire encore une fois quelques annonces tonitruantes. Problème : tout cela existe déjà depuis des années.

Blanquer répond à côté pour améliorer les performances de lecture des élèves

Par
Jean-Michel Blanquer et Brigitte Macron font une dictée © Reuters Jean-Michel Blanquer et Brigitte Macron font une dictée © Reuters

Une nouvelle enquête internationale (PIRLS), portant sur les compétences en lecture des élèves de CM1, est publiée ce mardi 5 décembre. Le résultat est mauvais. Les écoliers français savent déchiffrer les textes mais ne les comprennent pas. Blanquer propose une dictée quotidienne pour y remédier, alors même que cela n’aura aucun impact sur le problème.

Tous les articles