Bure, la guerre des sous-sols

Le ministre de l’intérieur, Gérard Collomb, a lancé l’évacuation du site de Bure, jeudi 22 février. Les associations, elles, contestent le projet Cigéo d’enfouissement de déchets hautement radioactifs. Retrouvez tous nos articles sur Bure.

Evacuation à Bure: le coup de force met fin au dialogue

Par
Gendarmes dans le bois Lejuc, jeudi 22 février. © VMC Gendarmes dans le bois Lejuc, jeudi 22 février. © VMC

Le bois Lejuc est réoccupé par quelques dizaines de personnes vendredi matin, 24 heures après son évacuation par 500 gendarmes. L'expulsion des opposant·e·s au projet d’enfouissement de déchets nucléaires suscite l’indignation des associations locales anti-Cigéo, des écologistes et d’une partie de la gauche.

Bure: «Nous sommes tous des tombeurs de mur»

Par

Audience très politique, mardi 13 février, au tribunal de grande instance de Bar-le-Duc, où étaient jugés deux hommes pour la démolition d’un mur érigé par l’agence des déchets nucléaires dans une forêt de la Meuse, ainsi qu’un troisième militant, pour la publication d’un billet de blog sur Mediapart.

A Bure, la lutte contre le nucléaire s’enracine et vise le long terme

Par
Cachée entre les arbres, la cabane "La Communale", 10 janvier 2017 (JL) Cachée entre les arbres, la cabane "La Communale", 10 janvier 2017 (JL)

Pour lutter contre le projet de site d’enfouissement de déchets nucléaires Cigéo, des dizaines de personnes se sont installées temporairement ou pour longtemps autour du village de Bure, dans la Meuse. Contre l’atome, elles veulent habiter le territoire et « empaysanner » la lutte, espérant ainsi fonder une nouvelle manière de militer.

L’exaspération grandit contre le projet d’enfouissement des déchets nucléaires à Bure

Par
Dans le bois Lejuc, les restes du mur bâti par l'Andra et abattu par les opposants, 10 janvier 2017 (JL). Dans le bois Lejuc, les restes du mur bâti par l'Andra et abattu par les opposants, 10 janvier 2017 (JL).

La justice a renvoyé au 5 avril sa décision d’expulser ou non de la forêt qu’ils occupent, pour en bloquer les travaux, les opposants au projet Cigéo d’enfouissement des déchets nucléaires. Sur place, l’exaspération grandit et des heurts se sont produits avec les gendarmes mobiles.

Comment les forêts sont devenues des sujets politiques

Par
capture-1

Les forêts se retrouvent au cœur de mobilisations contre les grands projets d’infrastructures. Mais leur occupation n’est pas qu’un outil de lutte : les bois et les arbres deviennent en soi des sujets politiques. Entretien vidéo croisé entre deux militants et auteurs, Gaspard d’Allens et Jean-Baptiste Vidalou.

Le projet de stockage de déchets nucléaires à Bure se heurte à la justice

Par

L’Agence nationale des déchets radioactifs n’est plus propriétaire du bois où elle voulait réaliser des forages préalables aux travaux du centre d’enfouissement Cigéo. Pour ses opposants, c’est une victoire symbolique aux potentiels effets politiques.

Nouveaux doutes sur le stockage des déchets nucléaires à Bure

Par
Dans le bois Lejuc occupé par des opposant.es à Cigéo (JL) Dans le bois Lejuc occupé par des opposant.es à Cigéo (JL)

Le centre d’enfouissement des déchets nucléaires Cigéo, qui doit ouvrir en 2025, n’offre pas à ce stade de « démonstration de sûreté probante » pour quatre points majeurs de son fonctionnement, analysent dans une note récente les experts de l’IRSN. Ce projet est « caduc », alerte l’ingénieur agronome Bertrand Thuillier, tandis que l’agence chargée du site attend l’avis de l’Autorité de sûreté.

Bure: «Juste avant que mon pied saute, j’ai vu une grenade exploser à hauteur de tête»

Par
Restes de la grenade GLI-F4 qui a blessé Robin, recueillis par des manifestants Restes de la grenade GLI-F4 qui a blessé Robin, recueillis par des manifestants

Un jeune homme a été grièvement blessé à Bure par une grenade lancée par les gendarmes, le 15 août. Il risque de perdre son pied. Les manifestants décrivent des scènes d’une extrême violence, mais la préfecture de la Meuse affirme avoir riposté avec des moyens proportionnés. Et reste évasive sur les « informations circulant sur les réseaux sociaux ».

Bure: «Ils pointaient leurs armes droit sur nous»

Par

Près de 150 gendarmes ont mené plusieurs perquisitions visant des opposant.es au projet Cigéo d’enfouissement de déchets nucléaires mercredi 20 septembre. Les militant.es dénoncent une opération disproportionnée et témoignent d’une pression policière constante.

A Bure: les déchets nucléaires, «on aura passé une vie avec ça»

Par
panneau

Depuis vingt ans, l’agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs, l’Andra, prépare les villageois de la Meuse à l’idée qu’ils vont vivre au-dessus des déchets nucléaires. Cette politique d’insertion dans le territoire se heurte à de nouvelles réticences, exacerbées par l’omniprésence des gendarmes. Des opposant.es se rassemblent du 11 au 13 août.

Tous les articles