Mon université va craquer: dix articles pour comprendre

Depuis septembre, le gouvernement a profité des dysfonctionnements du système d'admission post-bac (dit APB), pour enclencher une sélection à l'entrée de l'université qui ne dit pas (encore) son nom. Retrouvez nos enquêtes, analyses et entretien.

Blanquer casse-t-il le lycée et l’université ?

Par
Vidéo dans l'article Vidéo dans l'article

Le ministre de l'éducation a amorcé de grandes réformes tant pour l'accès à l'université que pour les épreuves du baccalauréat. Mais les risques de hausse des inégalités entre étudiants et universités et l'injonction faite à l'élève d'être l'autoentrepreneur de lui-même alertent étudiants, enseignants et directeur d'université invités de notre émission.

Face à Parcoursup, les lycéens entre interrogations et angoisses

Par

Depuis le 22 janvier, les élèves de Terminale peuvent formuler leurs vœux d'orientation dans l'enseignement supérieur sur la plateforme Parcoursup, qui succède à APB. Le dispositif est nouveau, ce qui ne rassure pas les futurs bacheliers, comme le racontent quatre d’entre eux interrogés par Mediapart.

A Paris, les manifestants défilent contre «un système d'éducation à plusieurs vitesses»

Par

Plusieurs syndicats lycéens, étudiants et enseignants se sont mobilisés jeudi 1er février pour demander, pour la première fois, le retrait du projet de loi d’accès à l’enseignement et protester contre la future réforme du baccalauréat. Quelques milliers de personnes ont défilé à Paris.

Des enseignants contestent toujours la réforme de l’université

Par

Parcoursup, la nouvelle plateforme d'orientation post-bac, est entrée en service. Alors que la loi n'est pas officiellement adoptée, des enseignants-chercheurs combattent toujours une réforme qui va, selon eux, fragiliser les plus faibles.

Université: la plateforme Parcoursup ouvre mais les interrogations demeurent

Par

Parcoursup, la plateforme d’orientation vers les études supérieures, qui succède au très décrié système d'admission post-bac, APB, entre en vigueur ce 15 janvier. Les interrogations soulevées par une réforme menée à une vitesse météorique restent fortes.

Sophie Orange: «Le résultat est là, il y a bien une sélection à l'entrée de l'université»

Par

L’accès à l’université est désormais conditionné à la possession d’un certain nombre de compétences. La sociologue Sophie Orange considère qu’une sélection est ainsi installée et que cela va fragiliser les plus faibles.

Des enseignants s'opposent à la réforme des universités

Par

Les enseignants sont restés discrets face au projet de loi d’accès à l’enseignement supérieur. Seulement, la mise en place d’attendus, ces compétences requises pour les futurs étudiants, divise dans les universités. Certains refusent d’appliquer un texte de loi qui n’est pas encore définitivement voté. 

La réforme de l’accès à l’université passe sans encombre à l’Assemblée nationale

Par et
Jean-Michel Blanquer, Édouard Philippe et Frédérique Vidal © DR Jean-Michel Blanquer, Édouard Philippe et Frédérique Vidal © DR

Les députés ont adopté sans difficulté, jeudi 14 décembre, le projet de loi sur l’entrée à l’université. La loi prévoit la mise en place d’attendus, de quotas de bacheliers dans les filières sélectives, la fin du régime de sécurité sociale étudiante ou encore la possibilité de réaliser une année de césure.

«Un système plus élitiste et méritocratique s’impose à l’université»

Par

Le gouvernement le jure, sa réforme de l'accès à l'enseignement supérieur n'est pas une manière déguisée d'introduire de la sélection à l'université. Mais est-ce réellement le cas ? Ne va-t-on pas assister à l'éclosion d'un système à plusieurs vitesses ? Entretien avec la sociologue Annabelle Allouch. 

Université: pas de sélection, mais des conditions d'entrée

Par

Les nouvelles modalités d’accès à l’enseignement supérieur ont été dévoilées le 30 octobre. Si l’option de la sélection sèche a été écartée, chaque filière aura dorénavant ses propres critères d’admission et des « attendus » seront réclamés aux étudiants. Passage en revue des principales annonces. 

Sélection à l’université: la prudence règne

Par
 © Reuters © Reuters

Daniel Filâtre, rapporteur de la concertation chargée de réfléchir à une réforme de l’accès à l’université, a rendu jeudi les recommandations des groupes de travail à la ministre Frédérique Vidal. Le rapport livre des pistes à confirmer début novembre. Les prérequis restent au centre de toutes les attentions. 

Universités: Frédérique Vidal enterre un peu plus le logiciel APB

Par

À l'occasion de la rentrée universitaire, la ministre de l'enseignement supérieur a de nouveau évoqué les chantiers urgents auxquels elle doit faire face, la réforme de l'accès à l'enseignement supérieur en tête avec une refonte du système d'affectation post-bac, APB. 

«En direct de Mediapart»: les jeunes, victimes du «macronisme»?

Vidéo dans l'article Vidéo dans l'article

De 20 h 30 à 22 h 30, notre émission « En direct de Mediapart » s'est penchée sur les premières mesures prises par le gouvernement : baisse des aides personnalisées au logement, fin des contrats aidés et des contrats d’avenir, asphyxie de l’université, chômage massif... ces décisions vont fragiliser un peu plus la jeunesse. 

La perspective d’une sélection agite la rentrée universitaire

Par
A Paris 8. © @selimba_ A Paris 8. © @selimba_

La ministre de l’enseignement supérieur, Frédérique Vidal, entend instaurer un système de prérequis à l’entrée à l’université. La réforme reste encore floue et la concertation qui vient de débuter livrera ses conclusions à la fin octobre. D’ici là, la communauté éducative redoute l’instauration d’une sélection déguisée.

Tous les articles