Le Rwanda va enquêter sur le rôle de 20 militaires français dans le génocide

Par

Lassé par l’interminable instruction française sur l’attentat déclencheur du génocide des Tutsis, Kigali a décidé d’ouvrir une enquête sur l’implication de vingt militaires français dans ce qui s’est passé en 1994.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans l’histoire tumultueuse et souvent tendue des relations entre la France et le Rwanda depuis 1994, les autorités de Kigali ont franchi un pas supplémentaire le mardi 29 novembre 2016 en annonçant avoir ouvert une « enquête criminelle formelle sur le rôle de certains agents et/ou fonctionnaires du gouvernement français dans le génocide commis contre les Tutsis au Rwanda en 1994 ». Cette décision semble faire suite au refus par la justice française de clore l’enquête initiée en 1998 sur les responsabilités de l’attentat du 6 avril 1994 contre l’avion du président Juvénal Habyarimana, qui a signalé le déclenchement du génocide qui a fait près d’un million de morts.