Allemagne: Angela Merkel peut (encore) rempiler

Par

Le résultat est tombé ce dimanche 4 mars : les adhérents du SPD ont voté à 66 % en faveur d’une coalition avec la CDU/CSU, ouvrant la voie à un quatrième mandat pour Angela Merkel. Mais la chancelière est fragilisée par des mois de négociations, tandis que l’ancrage à gauche du parti social-démocrate est définitivement enterré.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’était il y a plus de cinq mois. Les sociaux-démocrates du SPD faisaient le pire score de leur histoire (20 %) et décrétaient, au soir des résultats, qu’à aucun prix ils n'entreraient dans une coalition avec les conservateurs de la CDU/CSU.