À Cuba, l'éducation se cherche des alternatives

Par Bernard Grau

L'éducation est considérée par tous, critiques et laudateurs du régime, comme un succès de la révolution cubaine. Pourtant, constatant que ce système se dégrade, des enseignants osent des alternatives, qui ne sont pas aisément acceptées.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cuba, de notre envoyé spécial. S'il existe une grande cause nationale à Cuba, c'est bien celle de l’éducation que les familles souhaitent pour leurs enfants. Aujourd'hui, le commentaire habituel le plus flatteur sur le bilan de l'expérience castriste, 55 ans, est l'extrême attention portée par les autorités politiques à l'éducation et l'importance des succès dans ce domaine. Pas un analphabète à Cuba. Aujourd’hui, il nous a paru intéressant de rencontrer les nouvelles déclinaisons de l'éducation dans l’île, à la fois celle qui s'inspire de la nécessité de mieux accompagner l'enfant dans ses tâches scolaires, et celle qui développe un concept plus global de l'éducation, élargi à la lecture et au jeu.