Cameroun: Paul Biya, 36 ans de pouvoir et d’ambiguïtés avec la France

Par

Le sortant Paul Biya a toutes les chances de remporter la présidentielle du dimanche 7 octobre au Cameroun. Au cours de ses trente-six années de pouvoir, la France n’a cessé d’entretenir des liens équivoques avec cet autocrate. Les intérêts politiques et économiques des deux pays restent profondément entremêlés, près de soixante ans après l’indépendance.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Neuf candidats sont en lice au Cameroun pour l’élection présidentielle organisée ce 7 octobre. Parmi eux, le président sortant, Paul Biya, 85 ans. Le système électoral et le paysage politique sont tellement verrouillés qu’il devrait remporter, sauf grande surprise, ce scrutin à un tour, malgré un bilan socio-économique déplorable et une guerre qui oppose depuis plusieurs mois l’armée à des groupes séparatistes dans l’Ouest.