Pologne: l'autre visage de la réussite économique

Par

L'économie polonaise a ces dernières années plutôt fait pâlir d'envie ses partenaires européens. Unique pays de l'UE à ne pas avoir connu de récession à la suite de la crise de 2008, la Pologne attire les investisseurs. Mais cette réussite économique a ses revers: chômage persistant, compétences sous-évaluées, salaires à bas coût et forte émigration. Deuxième volet de notre série.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Varsovie, notre envoyée spéciale.   En 2009, quand toutes les économies européennes passaient dans le rouge, il est un pays qui ne sombrait pas : la Pologne. Depuis, politiques et commentateurs polonais ont abondamment usé de ce surnom : l'« île verte ». Les chiffres ont de quoi étonner en effet. En 2009, si la croissance polonaise est légèrement ralentie, elle s'élève tout de même à 1,6 % quand elle est négative partout ailleurs en Europe. D'ailleurs, l'économie polonaise rebondit aussitôt : en 2010, le pays connaît une hausse de 3,9 % de son PIB, jusqu'à 4,3 % en 2011 ! Certes, la croissance ralentit à nouveau par la suite, mais elle se maintient encore à 1,6 % l'an dernier.