Pakistan: la preuve des millions de Takieddine

Par et

Ziad Takieddine a toujours nié être impliqué dans les ventes d'armes au Pakistan par le gouvernement Balladur. Les juges disposent des preuves du contraire: ils ont obtenu du Liechtenstein les documents attestant de commissions occultes. Mediapart publie un avis de versement reçu en 1995 par une société du marchand d'armes et le détail du circuit financier.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le marchand d'armes Ziad Takieddine a bien prélevé sa dîme sur la vente des sous-marins français au Pakistan. Il le niait farouchement jusqu'à aujourd'hui. Mais la preuve, résultat des nombreuses investigations bancaires des magistrats chargés du volet financier de l'affaire Karachi, est arrivée du Liechtenstein.