Macron met déjà l’Europe à son service

Au cours d’une conférence-fleuve, le président de la République a donné jeudi un avant-goût du mélange des genres qu’il compte pratiquer dans les mois à venir, jonglant entre la présidence française du Conseil de l’Union européenne et la campagne pour sa réélection à l’Élysée.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Alors que les oppositions, droite et gauche confondues, reprochent à Emmanuel Macron de vouloir se servir de la présidence française de l’Union européenne (UE), à partir du 1er janvier, pour l’aider à sa réélection à l’Élysée, la conférence de presse-fleuve que le chef de l’État a donnée, jeudi après-midi pendant plus de deux heures, n’aura fait qu’intensifier ces critiques.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal