En évinçant Sylvie Goulard, le Parlement européen humilie Emmanuel Macron

Après l’affaire Loiseau au printemps, Emmanuel Macron a encaissé un nouveau revers de taille sur la scène bruxelloise, jeudi 10 octobre, avec le rejet par une large majorité d’eurodéputés de la candidature de Sylvie Goulard pour la Commission. Agacé, le chef de l’État a déclaré avoir « besoin de comprendre »…

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

C’est le scénario qu’Emmanuel Macron redoutait. À l’issue d’une seconde audition devant des eurodéputés, jeudi 10 octobre, Sylvie Goulard, ministre éphémère des armées que le président de la République avait désignée pour siéger dans la future Commission européenne, a vu sa candidature rejetée à une forte majorité. Après le fiasco Nathalie Loiseau, le chef de l’État encaisse un deuxième revers à Bruxelles en quelques mois.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal