En Asie, la crainte du retour du virus

Par et Côme Bastin

Hong Kong a commencé à assouplir les restrictions en autorisant notamment les bars, salles de sport, salons de beauté et cinémas à rouvrir. En Chine, une directive a autorisé la réouverture sous conditions de tous les lieux publics. Samedi, c’est le Pakistan, cinquième pays le plus peuplé du monde, qui a commencé à alléger ses restrictions, en rouvrant les marchés et petits commerces.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

  • La Chine annonce de nouveaux cas à Wuhan

La Chine, d’où est parti le nouveau coronavirus, surveille avec attention toute possibilité de deuxième vague. À Wuhan, qui a été l’épicentre de l’épidémie et a été placé en quarantaine pendant deux mois jusqu’au 8 avril, l’activité a repris progressivement. Mais de nouveaux cas, six au total, ont conduit les autorités à relever le niveau de risque épidémiologique, dans un quartier de cette métropole de quelque 11 millions d’habitants, de « faible » à « moyen ».