Covid-19: en Guyane, la France est accusée d’avoir abandonné les Brésiliens

Le premier ministre Jean Castex s’est rendu dimanche en Guyane, où l’épidémie de Covid-19 fait rage. Mais la France déçoit dans cette région frontalière avec le nord du Brésil. La politique de Jair Bolsonaro n’arrange rien.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Guyane, Brésil.– Ce sont de vieux démons transfrontaliers que la pandémie de Covid-19 a réveillés et avec lesquels le premier ministre Jean Castex, attendu dimanche en Guyane, va devoir composer. La vallée du fleuve Oyapock, ligne de démarcation géopolitique de la Guyane et de l’État de l’Amapá, l’un des confins de l’Amazonie brésilienne, vient d’être malmenée par le coronavirus.