La France sommée de s’expliquer sur le transfert de ses djihadistes en Irak

Par

La rapporteuse de l’ONU vient d’interroger les autorités françaises sur le transfert de sept Français de l’EI condamnés à mort par la justice irakienne. En juin, Mediapart avait raconté la volonté de Paris de créer en urgence un tribunal pénal international et les errements de sa diplomatie après le refus d’Emmanuel Macron,  contre l’avis de ses services, de rapatrier les ressortissants djihadistes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cela fait mauvais genre. Très mauvais genre. Il n’y a pas que les avocats des familles et les ONG qui s’interrogent sur le rôle joué par la France dans le transfert de 11 djihadistes français entre la Syrie et l’Irak début 2019.