Adidas a directement payé un joueur de l’OM au Panama

Par Michael Hajdenberg, Michel Henry, Yann Philippin

Tout est fait dans le monde du football pour que les clubs et les sponsors puissent prétendre ne rien savoir. Ils versent de l'argent en Europe, et disent ignorer les chemins qu'il emprunte ensuite. Trois années consécutives, Adidas a pourtant directement rémunéré le joueur marseillais Lucho González au Panama, un paradis fiscal.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Tout est fait dans les systèmes offshore mis au point par les agents de joueurs pour que les partenaires, clubs ou sponsors, puissent plaider l’ignorance et l’innocence. Dans la plupart des systèmes que les documents Football Leaks ont permis de décortiquer (Jorge Mendes, “Argentinian connection”…), l’argent est d’abord versé dans une société enregistrée en Europe (Irlande, Pays-Bas ou Malte), avant de prendre discrètement la direction d’un paradis fiscal. Un géant du football, Adidas, s’est pourtant directement montré complice de cette évasion : la célèbre marque allemande a négligé l’habituel coup à trois bandes en payant directement le joueur argentin Lucho González (dit “Lucho”) au Panama, pendant trois années consécutives.